Mubarak bin London

 

Ainsi parlait Wilfred Thesiger – Mubarak bin London comme l’ont surnommé ses compagnons bédouins – né en 1910 dans une hutte éthiopienne où son père représentait la cour de Grande-Bretagne auprès du roi Ménélik II.

Fasciné par le mode de vie des nomades, il parcourt dans les années 1940 les coins les plus reculés et méconnus : Irak, Afghanistan, Rajasthan, Éthiopie et le grand désert arabe, le Empty Quarter. Il s’intéresse moins aux paysages qu’aux tribus et ses photos témoignent d’un univers millénaire (qu’il sera l’un des derniers à parcourir) menacé par le progrès : au début  des années 1960, les caravanes de chameaux laisseront place aux routes et aux véhicules motorisés.

 

Tagué , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :