If you’re going to San Francisco…

 

*

À un autre moment de ma vie (époque Stranger Things), j’ai rêvé de l’American Way of Life. Des posters de la skyline new-yorkaise et du Golden Gate de San Francisco étaient punaisés dans ma chambre. J’aimais regarder Punky Brewster, Madame est servie, Arnold et Willy et La fête à la maison. La Californie me vendait du rêve  : je ne manquais aucun épisode de Riptide, La loi de Los Angeles ou Côte Ouest. Bref, je ne m’imaginais pas vivre ailleurs qu’aux États-Unis une fois adulte. Et c’est pourtant bien loin de l’Amérique que j’ai posé mes valises pendant plusieurs années.

Plus tard, j’ai découvert la culture hippie et la musique des années 60 et 70.
Mon premier voyage au pays des chili cheese fries et des motels se devait d’être à la hauteur, porteur de mes rêves et de de mes clichés. Il eut lieu il y a vingt ans tout rond à San Francisco. Comme les chercheurs de la ruée vers l’or, j’ai découvert une pépite. L’or était dans mon coeur et au-dessus du Golden Gate Bridge. Ce fut  le début de mon histoire d’amour avec cette ville, que j’ai pu voir et revoir, et retrouver les yeux embués à chaque fois. Les rêves ont parfois la vie dure.
Dans quelques jours, je m’envolerai à nouveau vers ce lieu archi photogénique au souvenir toujours vivace. Et pendant que @desertbushman travaillera, je redécouvrirai la City by the Bay sans Francisco.
Croyez-moi, vous allez en entendre parler. Ce seront mes chroniques de San Francisco.
*
Tagué , , , , , , , , , , , ,

4 réflexions sur “If you’re going to San Francisco…

  1. Anny dit :

    Je viens justement de relire toutes les « Chroniques de San Francisco » et d’en faire don à l’Alliance Française d’ici :). Alors si tu parcours les rues de là-bas, tu ne manqueras pas d’entendre les voix de Janis ou de Dylan, de Grace Slick ou de Hendrix, de trouver des pages errantes de Ginsberg ou de Kerouac et les ombres de Rick Griffin et de Peter Max sur les murs cachés des ruelles. Prends le temps de respirer le temps, de rêver comme eux et d’avancer en fredonnant « San Francisco » de Scott McKenzie, quelques fleurs dans les cheveux …. Je serai cachée sûrement quelque part, du moins un peu de ma jeunesse 😉

    • Merci pour ce commentaire inspiré (le jour où nous avons réservé notre billet pour mon premier voyage là-bas nous passions la soirée chez toi ;-)) ! Ne t’en fais, je vais nonchalamment traîner dans tous les coins habités de la ville…

  2. Anny dit :

    Ici j’ai rencontré des amis qui vivent la suite de ce rêve. Un pur plaisir quoique très « enfumé » que de partager des moments avec eux . ALors je te souhaite de douces errances là-bas

  3. Golomer Nathalie dit :

    Lors d’un séjour en Californie, nous avons traversé le Golden Gates en vélo. Magique !!
    Bon séjour ! !! Bises

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :