Blyde River Canyon + Pilgrim’s Rest

The Three Rondavels

Lisbon Falls

Bourke’s Luck Potholes. Des sentiers et passerelles  tout le long du site pour admirer ces extraordinaires marmites de géant, au confluent de la Blyde (Joie) River et de la Treur (Peine)

Long d’une trentaine de kilomètres, profond de 700 mètres par endroit, le Blyde River Canyon est le troisième plus grand canyon au monde derrière le Fish River Canyon en Namibie et le Grand Canyon aux États-Unis. Il est phénoménal ! De beauté, de gigantisme, d’ocre, dans sa roche polie par l’eau, ses eaux cristallines, ses cascades. Aux portes du Kruger National Park, il est une étape indispensable dans l’état du Mpumalanga (si vous pensez toutefois à réserver un hébergement dans le Kruger trois ans à l’avance).

Et tout au sud du canyon, une pépite…

xxx
xxx
xxx
Pilgrim’s Rest, l’une des cités minières les plus anciennes du pays. On attribue la découverte de l’or dans la vallée à un certain Alec Patterson qui, en 1873, tomba par hasard sur un gisement d’or alluvial, à l’époque le plus riche d’Afrique australe. En deux temps trois mouvements, une faune d’aventuriers envahit le secteur. La ruée vers l’or était en marche.
Cette bourgade aurait pu devenir une ville fantôme, comme il y en a tant aux États-Unis, si elle n’avait été transformée en 1972 à la fermeture des mines en musée à ciel ouvert. Les petites maisons en bois et en tôle ondulée ont été entièrement restaurées, elles sont poussiéreuses comme à l’époque, et le Royal Hotel (dans la rue principale), toujours en service, sent bon la naphtaline et la tapisserie d’antan. Au Visitor Center, les enfants (moyennant R50) peuvent chercher de l’or (enfin, de la poussière d’or) dans la terre de la rivière… Une plongée dans une autre époque facile et dépaysante, chouette pour les petits et la grande que je suis.
(peti bémol sur une arnaque couramment pratiquée : quand vous garez votre voiture, quelqu’un vous la lave sans vous demander votre avis et réclame un billet au final. Soyez clair avant : dites que votre voiture, vous l’aimez sale).
xxx
xxx
xxx
%d blogueurs aiment cette page :