Archives de Tag: eau

Parenthèse orientale

 

Revoir Dubai, les amis chers, une skyline sublime, (re)découvrir des endroits familiers, admirer la mer, écouter le muezzin, boire des coups, reconnaître le jardinier pakistanais et l’esthéticienne népalaise, aimer la douce ambiance de la ville, la torpeur des chaudes après-midis, sentir l’encens, marcher dans le sillage des Emiratis parfumés, dormir dans le désert, rire sous le soleil, se raconter l’Afrique, se sentir un peu chez soi, un peu d’ailleurs.

La vie d’expatrié, riche en émotions et en rencontres. Fabrique à souvenirs impérissables.

Merci la vie.

Tagué , , , , , , , , , ,

Song for my sister

Birds flyin’ high, you know how I feel
Sun in the sky, you know how I feel
Breeze driftin’ on by, you know how I feel

Les oiseaux volent haut, tu sais comment je me sens
Le soleil dans le ciel, tu sais comment je me sens
La brise derive, tu sais comment je me sens

It’s a new dawn
It’s a new day
It’s a new life
For me, yeah
It’s a new dawn
It’s a new day
It’s a new life for me
Ooh and I’m feelin’ good

C’est une nouvelle aube
C’est un nouveau jour
C’est une nouvelle vie
Pour moi, ouais
C’est une nouvelle aube
C’est un nouveau jour
C’est une nouvelle vie pour moi
Ooh et je me sens bien

Fish in the sea, you know how I feel
River running free, you know how I feel
Blossom on the tree, you know how I feel

Les poisson dans la mer, tu sais comment je me sens
Les rivières s’écoulent librement, tu sais comment je me sens
Fleuraison dans les arbres tu sais comment je me sens

It’s a new dawn
It’s a new day
It’s a new life
For me
And I’m feelin’ good

C’est une nouvelle aube
C’est un nouveau jour
C’est une nouvelle vie pour moi
Ooh et je me sens bien

Dragonfly fly out in the sun, you know what I mean, don’t ya know
Butterflies all havin’ fun, you know what I mean
Sleep in peace when day is done
That’s what I mean

Les libellules s’envolent vers le soleil, tu sais ce que je veux dire, ne sais-tu pas
Les papillons s’amusent, tu sais ce que je veux dire
Dormir en paix quand la journée est finie
C’est ce que je veux dire

And this old world is a new world
And a bold world
For me

Et ce vieux monde est un nouveau monde
Et un monde audacieux
Pour moi

Stars when you shine, you know how I feel
Scent of the pine, you know how I feel
Oh freedom is mine
And I know how I feel

Des étoiles quand tu brilles, tu sais comment je me sens
Le parfum des pins, tu sais comment je me sens
Oh ma liberté
Et je sais comment je me sens

It’s a new dawn
It’s a new day
It’s a new life
For me
Oh I’m feelin’ good

C’est une nouvelle aube
C’est un nouveau jour
C’est une nouvelle vie pour moi
Ooh et je me sens bien

Tagué , , ,

Quand t’es dans le désert

josh-desert1

desert2n&b
desert3

I’ve been through the desert on a horse with no name
J’ai traversé le désert sur un cheval sans nom
It felt good to be out of the rain
Ça faisait du bien de sortir de la pluie
In the desert you can remember your name
Dans le désert tu peux te souvenir de ton nom
‘Cause there ain’t no one for to give you no pain
Parce qu’il n’y a personne pour te faire souffrir

Avoir conscience de la beauté, du juste, du vrai pour oublier la laideur et la petitesse.

Tagué , , , ,

Just do it

 

Cette semaine j’ai joué à la parfaite expat – oisive mais sportive.

Après plusieurs mois d’hibernation, j’ai commencé la course, tant pour le plaisir de profiter du bord de mer de bon matin que pour… c’est tout en fait (ah si, j’aime bien la couleur de mes baskets). Bref, que les choses soient claires, je cours par nécessité en attendant que ça devienne une drogue (tout le monde le dit).

Puis j’ai enchaîné par une heure d’aquabike. J’aime bien mais j’ai dû y faire mes adieux : le package pour 5 cours a dilapidé mon salaire de septembre (certes pas mirobolant mais quand même).

Enfin j’ai testé l’Iyashi Dôme, une machine qui promet une purification (du corps, pas de l’esprit) en faisant suer comme dans un hammam. C’est juste un poil moins convivial. On s’allonge dans l’appareil (l’hôtesse est aussi chaleureuse qu’un espion russe) comme si on passait une IRM et on attend 30 mn que le corps crache ses toxines. Pour plus d’efficacité, Irina (j’imagine que c’est son nom) me demande si je veux accroitre l’efficacité de la detox en inhalant de l’oxygène (est-ce que ça fait maigrir ?). Si c’est légal, je suis d’accord. Le petit appareil semblable à une liseuse diffuse l’O2 dans mes narines. Inodore, indolore, incolore.

La séance ayant débuté par une pesée sur la balance, du genre traîtresse qui calcule ton pourcentage de gras et ton pourcentage d’eau (j’ai discrètement enlevé les piles de cette b***ch quand Irina a eu le dos tourné), inutile de préciser que cette délicieuse expérience ne s’est pas soldée par un thé à la menthe et une petite datte.

Tagué , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :